BONNE RENTRÉE!

Toute l’équipe du SNUEP-FSU souhaite à tous les  personnels une rentrée réussie et plus sereine, malgré les circonstances difficiles .

Le mercredi 26 août s’est tenue une réunion entre les Organisations Syndicales (OS) et la secrétaire générale, le directeur de cabinet, le directeur des ressources humaines et l’inspectrice santé et sécurité au travail, le médecin du rectorat sur le sujet de la préparation de rentrée. Le rectorat a rappelé les objectifs du ministère : accueil de tous les élèves, faire attention aux élèves et notamment les plus fragiles.

Si le SNUEP- FSU peut partager cet objectif, elle ne peut que constater que le ministère ne met pas concrètement les moyens. Le rectorat n’avait pas encore connaissance du protocole définitif de l’éducation Nationale, ni même de l’existence de recommandations spécifiques à l’EPS, donc certains sujets de discussion s se sont trouvés tranchés une fois cette réunion terminée et les documents publiés ici. Le rectorat a présenté deux hypothèses au-delà de la période actuelle :

En cas de circulation active du virus localisé : présence alternée d’élèves, mais tous les élèves devraient avoir accès à des cours en présentiel chaque semaine. La présence en présentiel serait obligatoire. Il y aurait deux publics prioritaires : les élèves porteurs de handicaps et les CP/CE1 de l’éducation prioritaire

En cas de circulation très active du virus, c’est le préfet qui déciderait la fermeture des établissements.

Le rectorat a demandé aux chefs d’établissement deux tâches à réaliser dès le début de l’année : fiabiliser les moyens de contact avec les familles et assurer le transfert des compétences numériques aux jeunes dès le début de l’année.

Le directeur de cabinet a également précisé qu’il faudrait dans les équipes réfléchir aux conditions de l’évaluation formative et également aux conditions de construction des compétences.

Ils ont recommandé aux chefs d’établissement de ne pas organiser de voyages et de séjours pour l’instant. Pour les élèves de LP en Première et Terminale Bac Pro ou en 2ème année de CAP qui auraient été éloignés du monde professionnel en raison de la crise sanitaire, ils ont permis de placer des périodes de formation en entreprise à partir du 7 septembre.

Vous trouverez ci-dessous les différents sujets traités, ils ne sont pas exhaustifs puisque le nouveau protocole vient régler pour partie un certain nombre de nos questionnements.

Sur les personnels à risque :

Pour le rectorat tout le monde reprend en présentiel en situation normale de circulation du virus. Le Haut Conseil a publié une liste des personnes vulnérables. Ces personnels seront dotés de masques chirurgicaux de type 2 (qui ne sont pas de FFP2 que le ministère indique réserver à l’usage des professions médicales). Si le médecin considère que leur vulnérabilité est extrême, les agents seront placés en arrêt de travail. Pour les proches qui seraient vulnérables, l’administration renvoie au corps médical et à ses décisions.
Nous avons à nouveau dénoncé la mise en place du jour de carence qui pénalisera encore les agents.

Sur les masques :

Nous avons dénoncé la non mise à disposition des élèves de masques car nombre d’élèves ne vont pas, à l’instar des bourses, des fonds sociaux, demander des masques alors qu’ils sont dans les élèves ciblés par le ministère pour la distribution de masques gratuits. Cela aurait été donc aussi une mesure de protection des personnels que de fournir en masque les élèves.

Sur les masques pour les élèves : il y aura un stock tampon dans les établissements pour les élèves dont les familles sont les plus précaires. Le conseil régional fournira aux lycées un stock de sécurité correspondant à 25% des effectifs.

Le rectorat a rappelé qu’en cas de température supérieure à 38° les élèves et les agents sont invités à ne pas se rendre en présentiel au travail.

Une nouvelle livraison de masques en tissu devrait être faite aux personnels.

Sur la question des locaux, des points d’eau, notamment pour le lavage des mains :
Le rectorat renvoie aux collectivités, en étant consciente du problème.

Pour la FSU, les équipes risquent de se retrouver dans des conditions très compliquées pour organiser le lavage des mains.

Sur la question de l’équipement des personnels et de leur connexion, le rectorat renvoie à une prime en discussion nationale. Pour le SNUEP-FSU il est inacceptable que les personnels continuent à assurer (comme avant et pendant le confinement) sur leurs deniers leurs équipements et connexions.

Sur l’EPS et l’utilisation des salles spécialisées, nous sommes en attente d’une publication spécifique du ministère sur l’EPS (et d’une réunion avec la Rectrice sur la reprise de l’UNSS). Nous souhaitons qu’il en soit de même sur les salles spécialisées. Sur les salles spécialisées, le rectorat a demandé aux établissements de limiter le déplacement des élèves et donc de favoriser l’utilisation de salles fixes excepté les salles spécialisées. Les réponses que nous avons eues sur l’utilisation partagée du matériel n’étaient pas très claires, notamment sur leur son nettoyage entre deux classes. Nous sommes donc dans l’attente des publications du ministère. Ils sont en attente de précision sur la chorale.

En cas de cas avéré de COVID 19, il y aura une enquête de l’ARS pour identifier les cas contact s, c’est-à-dire des personnes qui auraient été en contact avec cette personne sans respect des gestes barrières (par exemple à la restauration). L’ARS ensuite décidera seule de placer les gens en quatorzaine. Le rectorat a rappelé l’intérêt de limiter les brassages pour ne pas avoir à fermer un établissement complet en cas de cas avéré.

Faites-nous remonter toutes les difficultés que vous rencontrez dans les établissements pour cette reprise.

Tout au long de l’année, le SNUEP-FSU  sera à vos côtés. N’hésitez pas à contacter Dijon qui transmettra aux correspondants départementaux : SNUEP-FSU

Carrières, statuts, conseils, accompagnement, défense, rencontres, … A votre service!