Actualités syndicales

 

 

Élections présidentielles : pas une voix pour le Front national !

Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle indiquent que la représentante du Front national est qualifiée pour le second tour.

Le SNUEP-FSU considère avec une extrême gravité la montée de l’extrême droite dans notre pays.
Depuis des années, le SNUEP prend une part active pour la combattre pour les alerter sur la dangerosité du Front national pour notre démocratie.

Une arrivée au pouvoir du Front national est inenvisageable pour le SNUEP.
Outre les replis nationalistes, les discours de haine et de racisme, le programme du Front National est contraire aux objectifs et valeurs de solidarité, justice sociale, égalité et de paix que porte le SNUEP-FSU. Compte tenu des pouvoirs octroyés au président de la Vème République, la prise de pouvoir du Front national serait une catastrophe pour notre pays : préférence nationale et racisme d’État aggraveraient encore les fractures de notre société. Les plus fragiles de nos concitoyens seraient les plus touchés. Le SNUEP-FSU ne peut l’envisager.

Contrairement à un affichage anti-système, là où il est en responsabilité, le Front national déploie une organisation clientéliste et discriminatoire. Il dit parler « au nom du peuple » et des « petits », mais brise les solidarités en s’attaquant par exemple au milieu associatif et culturel. Pour réduire les impôts, il fragilise le service public. Et il n’hésite pas à exercer des pressions sur les agent-es, en utilisant honteusement les réseaux sociaux comme moyen d’intimidation.

Mais lutter contre les idées d’extrême droite implique de lutter contre les inégalités et les injustices, les politiques libérales en œuvre qui font le lit de l’extrême-droite depuis des années. Il s’agit de les combattre et de faire avancer nos revendications.

Continuer sur la voie des politiques libérales ne fera qu’aggraver le chômage et la précarité, fragiliser les services publics et la protection sociale, amenuiser l’égalité de toutes et tous face aux droits élémentaires, renforcer les inégalités sociales…

Le SNUEP- FSU porte et continue de porter des propositions alternatives pour une société plus juste et plus solidaire : partage du temps de travail, autre répartition des richesses et réforme fiscale, mesures pour une transition écologique pour préparer l’avenir, renforcement des services publics et de la protection sociale pour lutter contre les inégalités, réussite scolaire et élévation d’un niveau de qualification pour tous les jeunes … Elle les portera également lors de la campagne des élections législatives et au-delà.

C’est cette orientation qu’elle continuera de porter et de défendre avec les personnels. Elle construira, chaque fois que nécessaire, avec les salariés, les mobilisations dans l’unité la plus large.

Le SNUEP-FSU s’y emploie dès aujourd’hui en appelant à faire du 1er mai un grand rassemblement revendicatif, dans l’unité la plus large, pour une société plus juste, plus égalitaire et plus solidaire, et pour dénoncer l’idéologie du Front National présent au second tour des élections.

Le vote Front national n’est pas la solution pour répondre aux crises et difficultés que connaît notre société.Nous sommes toutes et tous concerné-es. Pas de vote pour le Front national !

Mouvement intra-Académique

Le mouvement intra-académique démarre bientôt.

Procédure et calendrier :

  • Saisie des vœux : 20 mars jusqu’au 5 avril 12h
  • Confirmation papier :
  • Arrivée dans l’établissement : le 6 avril
  • Envoi au rectorat (avec pièces) le 10 avril
  • Date limite d’annulation ou de demandes tardives : 4 mai
  • Affichage des barèmes : le 5 mai
  • Groupe de travail barèmes : le 11 mai.( contestation jusqu’à la veille du GT)
  • CAPA PLP : le 23 juin

LE SNUEP-FSU organise une réunion d’information  sur la  mutation Intra-Académique pour les stagiaires PLP le 29 Mars 2017 à 16h30  à L’ESPE de Dijon Rue Charles Dumont

Nos élu-es commissaires paritaires vous conseilleront et étudieront avec vous votre barème.

COMMUNIQUÉ
Paris, le 31 janvier 2017

Lancement du livre « Valoriser l’enseignement professionnel : une exigence sociale »

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution du livre « Valoriser l’enseignement professionnel : une exigence sociale ». Fruit du travail de chercheur-es et d’universitaires, cet ouvrage, coordonné par le SNUEP-FSU à l’issue de son colloque pour les 30 ans du bac pro, vient de paraître aux éditions Syllepse, dans la collection Comprendre et Agir en collaboration avec l’institut de recherches de la FSU.

Guy Brucy, Fabrice Dhume, Nico Hirtt, Prisca Kergoat, Nadia Lamamra, Fabienne Maillard, Gilles Moreau livrent ici leur contribution sur un enseignement professionnel public souvent méprisé, largement méconnu y compris par les responsables politiques, et sous-doté. Filières, spécialités, stages, alternance, apprentissage, réformes : ce petit livre lève le voile sur un lycée oublié, à la fois marqué par des discriminations de classe, de genre ou ethno-raciales, et porté par une grande vitalité pédagogique.

Dès son origine, l’enseignement professionnel est traversé par des injonctions contradictoires : sa mission est-elle de former des citoyens ou de faire des enfants des classes populaires des ouvriers efficaces et dociles ? Cette tension entre ambition émancipatrice et intérêts économiques est aujourd’hui à l’œuvre dans tout le système éducatif, mais c’est dans la boîte noire de l’enseignement professionnel qu’elle se révèle avec le plus de brutalité. Celui-ci constitue une sorte de laboratoire invisible, que fréquentent 670 000 élèves à la rentrée 2016, soit 32 % des lycéen-nes.

Alors qu’aujourd’hui, l’enseignement professionnel est accusé de tous les maux et est mis en concurrence avec l’apprentissage, Bernardette Groison, secrétaire générale de la FSU, rappelle dans la postface de l’ouvrage l’enjeu socio-économique majeur que constitue « la formation professionnelle et l’urgence à assurer la réussite de tous les jeunes, d’élever leur niveau de qualification et de permettre à toutes et tous de s’insérer professionnellement ou de réussir dans leur poursuite d’études. C’est aussi une question de justice sociale. »

Le livre est disponible au tarif de 8 euros. Pour commander ce livre :

www.snuep.fr