Le SNUEP-FSU reste le premier syndicat dans l’académie de Dijon

Les personnels confortent le SNUEP- FSU dans sa première place dans l’académie de Dijon

Le SNUEP- FSU se félicite de la participation des personnels de l’Éducation nationale , qui plus est dans des conditions de vote chaotique dès le premier jour. Les électeurs et électrices de notre académie  ont ainsi renouvelé leur confiance aux délégué.es du personnel du SNUEP-FSU  pour les représenter. Le nombre de sièges attribués au SNUEP-FSU restant même à l’identique.

Le SNUEP-FSU remercie tous les personnels qui lui ont fait confiance.

C’est un atout considérable pour continuer de défendre au quotidien les personnels dans l’exercice de leurs missions, le bon déroulement de leur carrière mais aussi pour obtenir une meilleure reconnaissance de leurs qualifications et une amélioration de leurs conditions de travail.

Le SNUEP- FSU reste également totalement engagée pour défendre et conforter le service public d’éducation au service de la réussite de tous les élèves. Des élèves confrontés aussi aujourd’hui à la prégnance des inégalités sociales ce qui rend urgent la démocratisation du système éducatif.

Le SNUEP- FSU reste mobilisée pour donner un avenir à la jeunesse.

Alors que le Ministre cherche à faire croire que les personnels lui accordent un satisfecit permanent contre l’avis des organisations syndicales, ces élections constituent un message fort envoyé par les personnels et il devra en tenir compte tant sur la méthode de concertation que sur le contenu des réformes.

SNUEP-FSU Dijon

Mutation Inter-académique 2019

                                                   Mutation INTER 2019

Ouverture du serveur : Jeudi 15 novembre – 12h

Fermeture du serveur : Mardi 04 décembre – 18h

Nos commissaires paritaires sont prés à vous répondre

                                       Téléphone : 03 80 73 32 70 ou 06 02 26 67 55

Pour toute question, n’hésitez pas !

Consultez les liens ci-dessous pour réussir votre mutation

L’US inter 2019

                       Réussir sa mutation avec le SNUEP-FSU

                                     


          ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2018

Du 29 novembre au 6 décembre 2018

Votez et faites voter SNUEP et FSU !

Le vote en 4 étapes ici

 Liste à la Commission Administrative Paritaire  Académique

Profession de foi à la Commission Administrative Paritaire Académique

Grève et manifestation le lundi 12 Novembre

Contre la réforme Blanquer de la voie professionnelle

 Ensemble : mobilisons-nous le 12 novembre

Ensemble : défendons les conditions d’études de nos élèves et nos conditions de travail !

Grace aux premières mobilisations des personnels, le ministre a été contraint à des premiers reculs sur ses deux projets de grille horaire Bac Pro et CAP. Cependant ces minces modifications, qu’ensemble nous avons imposées, ne permettent pas d’enrayer les graves dangers contenus dans ces grilles et engendreront les suppressions de 2500 postes d’ici la fin de la mise en œuvre de la réforme de la voie professionnelle.

Mercredi 10 octobre, l’intersyndicale a porté les revendications des PLP et voté CONTRE ces grilles horaires au Conseil Supérieur de l’Éducation qui a émis un avis défavorable sur ces deux premiers textes réglementaires.  Ensemble forçons le ministre à respecter cet avis !

Il veut maintenant imposer aux personnels, dès la rentrée 2019, des secondes « famille de métiers » qui repousseront la spécialisation à un métier en classe de première et entraîneront une déprofessionnalisation avérée de nos formations. Les filières concernées par ces 3 secondes « généralistes » sont :

  • Les métiers relation clientsqui regroupent : Vente/Commerce/Accueil ;
  • Les métiersde la gestion administration, du GA, et des Transports qui regroupent : GA, Logistique et transport
  • Les métiers de la construction durable, du bâtiment et des travaux publicsqui regroupent les filières Travaux publics, Technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre, Interventions sur le patrimoine bâti option A Maçonnerie, option B Charpente, option C Couverture, Menuiserie-aluminium-verre, Aménagement et finitions du bâtiment, Ouvrages du bâtiment : Métallerie

D’autres projets, d’ores et déjà à l’étude pour une mise en œuvre à la rentrée 2019, engendreront des situations infernales dans nos classes. C’est le cas du mixage des publics et des parcours ou encore du temps dans les mêmes classes de CAP (1, 2 ou 3 ans).

 

– Rassemblement devant le Rectorat à 14 h 30 à Dijon
– Rassemblement à la maison des syndicats à Chalon-sur-     Saône, à 14 h 30
– Rassemblement et manifestation : Départ : De la préfecture  à la DSDEN à 11h

Projet de la nouvelle réforme pour le Lycée Professionnel

Réforme : Quel avenir pour les lycéens professionnels ?

La « réforme » de l’enseignement professionnel présentée par Blanquer le lundi 28 mai ressemble étrangement à la « rénovation » de la voie professionnelle mise en oeuvre par Darcos en 2008 et qui s’est traduite par la généralisation du Bac pro 3 ans. Il y a d’abord la façade et le vocabulaire : « valorisation de l’enseignement professionnel », « meilleure cohérence des filières professionnelles en créant des passerelles supplémentaires », «enrichissement de l’offre de formation », « développement des lycées des métiers », « élévation du niveau de qualification » ; « excellence de la voie professionnelle », « levier de réussite pour l’avenir du pays », « le LP, un catalyseur de promotion », « des campus des métiers, les Harvard des pros, avec piscine, internat et pelouses arborées » « les PLP pourront enseigner en BTS » en 2018 (bis repetita)…Et tout cela relayé en choeur par des médias.

 Mais il ya le fond : comment faire des économies de service public au profit du secteur privé et de l’apprentissage ! Le pire dans tout cela, c’est que cette politique est accueillie avec bienveillance de la part de quelques organisations syndicales dont la priorité n’est pas l’avenir des collègues en privilégiant l’accessoire à l’essentiel !

Commençons par le fond des annonces Blanquer :

1– baisse drastique des heures pures de français/LG/EC (de 380 heures sur 3 ans à 267), de mathématiques (de 349 à 140) et de LV1 (de 349 à 265) !!! Tout cela au profit de quelques heures d’enseignements en co-intervention qui ne combleront pas toutefois cette chute vertigineuse ! Un dispositif en plus où la dotation sera globalisée et sa gestion sera mise sur le compte de l’autonomie de l’établissement. Dans la totalité des enseignements, c’est – 10 à – 13 % en bac pro et de – 7 à – 11 % en CAP !!!

2– déprofessionnalisation de la seconde pro avec création d’une quinzaine de familles de métiers. Tout cela pour décourager les élèves et les profs et favoriser l’apprentissage et le patronat en réduisant à 2 ans la véritable formation pro ! Va falloir aussi nous dire comment l’on fait dans des lycées où les familles de métiers ne sont pas toutes représentées (on se rapproche des champs professionnels des Segpa) ! Et que dire à un élève qui souhaite une poursuite d’études dans le champ découvert mais dont la spécialisation se trouve à 100 kms ! Et tout cela vient au moment où l’article 11 du projet de loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » demande aux lycées professionnels la publication chaque année du taux d’insertion professionnelle des élèves…

3– ouverture de sections d’apprentissage dans tous les LP…et comme le dirait le ministre, « les lycées professionnels ont tout intérêt à développer des sections par apprentissage » ! Conseil ou menace ???

4– 2 ou 3 campus d’excellence…par académie !!!!!!!!

Regardant de près le projet de grille horaire Bac  Pro et CAP des élèves :

Reforme 1 reforme 2

Il faut préparer votre dossier pour la classe exceptionnelle ( 3 avril et 16 avril)

sigle-FSU

 La classe exceptionnelle

 Une nouvelle campagne pour une promotion au 1er septembre 2018 pour la classe exceptionnelle.

Qui est éligible ?

  • Premier vivier (80% des promus)
    Tous les agents du 3e au 6e échelon de la hors-classe qui justifient de huit années de fonctions accomplies dans des conditions d’exercice difficiles ( 8 ans en éducation prioritaire) ou sur des fonctions particulières (affectation dans l’enseignement supérieur, , directeur ou directeur adjoint de Segpa, directeur départemental ou régional UNSS, maître formateur, référent auprès d’élèves en situation de handicap).
    Les fonctions peuvent avoir été accomplies de façon continue ou pas et sur une ou plusieurs fonctions.
  • Second vivier (20% des promus)
    Tous les personnels ayant atteint le 6e échelon de la hors-classe.

Comment candidater ?
Si vous êtes éligible au titre du vivier 1, il faudra vous rendre sur le serveur SIAP, accessible depuis i prof, du 3 au 16 avril 2018

Attention: si vous avez déjà candidaté pour la promotion 2017, il faudra renouveler cette inscription  (ce sera le cas jusqu’en 2021). Sauf pour les éligibles au second vivier en sont dispensés.

Vous avez seulement deux semaines pour faire cette démarche!
Commencez donc dès à présent à préparer toutes les pièces justificatives nécessaires..

 CAPA PLP 3 juillet 2018

  Le barème se compose de deux éléments :

  • l’appréciation finale du recteur ou du Dasen (Excellent- Très satisfaisant- Satisfaisant- Insatisfaisant) émis à partir des avis de l’IA-IPR et du chef d’établissement pour les PLP.

Stage retraîte

Stage « Retraite » au Lycée Simone Weil

Stage retraite1

Ce mardi 20 mars, 39 professeurs de toute l’académie sont venus assister à un stage dont la thématique était « la retraite ». Les intervenants, Frédéric Allègre, commissaire paritaire national du SNUEP-FSU , et Gracianne Charles, du SNES-FSU, ont su parfaitement répondre aux diverses interrogations des collègues présents, et ravis par cette journée de formation.