Stage retraîte

Stage « Retraite » au Lycée Simone Weil

Stage retraite1

Ce mardi 20 mars, 39 professeurs de toute l’académie sont venus assister à un stage dont la thématique était « la retraite ». Les intervenants, Frédéric Allègre, commissaire paritaire national du SNUEP-FSU , et Gracianne Charles, du SNES-FSU, ont su parfaitement répondre aux diverses interrogations des collègues présents, et ravis par cette journée de formation.

Grève et manifestation le 22 mars

22marsManifestation à NEVERS 10 H ( Départ place Carnot)

Manifestation à Dijon à 14h30 place de la Libération 

Auxerre place de l’Arquebuse   13h30 AG  suivie d’une manifestation 14h00

Sens Hôtel de Ville 10h manifestation

HORS CLASSE, LE NOUVEAU BARÈME EST SORTI

Le nouveau barème pour le classement des promouvables à la hors classe est composé de la valorisation de l’appréciation du recteur et de l’ancienneté. Il se décline comme dans les tableaux suivants.

Appréciation du recteur
A consolider Satisfaisant Très satisfaisant Excellent
95 pts 105 pts 125 pts 145 pts
Ancienneté
Echelon + ancienneté dans l’échelon Barème
9+2 0 pt
9+3 10 pts
10+0 20 pts
10+1 30 pts
10+2 40 pts
10+3 50 pts
11+0 60 pts
11+1 70 pts
11+2 80 pts
11+3 100 pts
11+4 110 pts
11+5 120 pts
11+6 130 pts
11+7 140 pts
11+8 150 pts
11+9 et plus 160 pts

Tous les détails sont dans le BO :

BO

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LOGO de TOUT

Communiqué de presse

Lundi 5 février 2018

 Les sections syndicales de la CGTéduc’action, du SNETAA-FO, du SNUEP-FSU et de Sud éducation de l’académie de Dijon, en accord avec leurs mandats nationaux respectifs, réaffirment leur opposition à la territorialisation de l’enseignement professionnel.

 Cette année, la carte des formations professionnelles rejetée à l’unanimité lors des CTA du 18 et 25 janvier, révèle les effets de la lettre de cadrage du chef de gouvernement datée du 26 septembre 2017 à ses ministres leur demandant de réfléchir aux missions qu’il conviendrait de transférer à d’autres acteurs partenaires (Régions, secteur privé…) voire d’abandonner.

 Cette année la DHG des lycées professionnels diminue de 334 heures soit une perte de 18,5 ETP. Le taux appliqué aux DHG des voies pro, qui permet d’y prélever un pourcentage des heures attribuées, a augmenté de 0,4%. Nous le dénoncions quand il était à 0,8%, nous l’acceptons encore moins à 1,2%

Nous sommes opposés au développement des classes dites à mixité de parcours, présentées par les corps d’inspection comme une source de richesse pédagogique. La réalité sur le terrain est tout autre. Ces classes dégradent les conditions de travail de nos collègues sans apporter de solutions aux problèmes liés à l’enseignement et à la formation professionnels. Nous dénonçons aussi les fermetures ou réductions de capacités d’accueil en bac professionnel et en mention complémentaire. Elles répondent à cette politique de territorialisation de la formation professionnelle, et de développement de l’apprentissage, quels que soient les moyens mis en œuvre pour y parvenir.

Le  rectorat justifie les fermetures de section par un taux d’insertion prétendument mauvais. Or, selon l’enquête IVA 2016, disponible sur le site du rectorat de Dijon, le taux moyen d’insertion après un CAP reste à 28%. De même, le Bac Pro insère à 42%. Ce n’est donc pas un signal alarmant d’être à 33% en CAP (Blanzy, 5 points au-dessus de la moyenne), ou à 41% en Bac Pro (Joigny, 1 point en-dessous de la moyenne.

A ce compte-là toutes les formations de voie pro ont vocation à être fermées Il n’y a aucune raison de fermer, à part le regroupement par pôles qui obéit à la logique du lycée des métiers et, au mépris du manque de mobilité des élèves.

Les fermetures de CAP annoncées ne tiennent pas compte du profil de ses élèves : majoritairement issus de SEGPA, peu mobiles, ils risquent le décrochage scolaire. Où l’on voit que la lutte contre ce fléau relève plus d’un affichage que d’une priorité réelle. Les élèves laissés de côté risquent le décrochage scolaire car ils ne bougeront pas.

Même stratégie pour la suppression des postes en SEGPA qui vont amener à réduire les possibilité d’accueil d’un public particulier, à qui n’est alors proposé que l’inclusion scolaire  dans des classes classiques, dans le plus profond mépris de leur spécificité et provoquant la détresse des équipes enseignantes.

Pour ces mêmes élèves, pourquoi obliger les directeurs de SEGPA à les inscrire, en plus du CFG, au DNB professionnel sans avoir forcément eu les cours de sciences ou physiques? Quel en est l’objectif?

Le rectorat prévoit sans aucune concertation ni information aux organisations syndicales d’expérimenter sur certaines sections que la classe de terminale bac professionnelle se fasse en apprentissage. Cette information nous étant parvenue à travers les articles parus dans les journaux locaux.  Il a fallu que nous intervenions à maintes reprises en CAEN puis en CTA pour que la secrétaire générale du rectorat révèle enfin le projet. Nous dénonçons fermement ce mépris des personnels qui sont les premiers concernés

  Nous exigeons de conserver au sein de l’Éducation Nationale l’ensemble de l’enseignement professionnel sous statut scolaire (missions et personnels), mais aussi la carte des formations dispensées dans les LP et ses moyens de pilotage pour le maintien du caractère national des diplômes.

  • Nous refusons les classes dites à mixité de parcours, accueillant des « publics » de statuts différents et affirmons notre opposition à l’apprentissage dans nos établissements au détriment des classes sous statut scolaire.
  • Nous nous opposons à la mise à disposition des plateformes techniques des lycées professionnels à des officines privées.

Le LP de Château-Chinon est en lutte

phot chateau

Soixante-dix à quatre-vingts manifestants, principalement des enseignants mais aussi quelques élèves et parents ont défilé dans les rues de la capitale morvandelle. pour sauver le CAP installateur sanitaire

Mobilisés pour dire non à la fermeture. Tous ont répondu à l’appel des enseignants et assistants d’éducation du lycée des métiers François-Mitterrand qui ne décolèrent pas suite à l’annonce par le rectorat de la fermeture de la section CAP Installateur sanitaire. Cette section offre dix places chaque année. Elle est la seule formation en initial dans la Nièvre. Si elle ferme, il ne restera plus que la formation par apprentissage dans le département (les plus proches se situent à Chalon-sur-Saône et Auxerre).

Le SNUEP-FSU soutient les personnels et les aide dans leur démarches pour obtenir du Rectorat  la non fermeture de leur CAP.

– Préavis de grève reconductible posé ce jour et à prenant effet le mardi 23 janvier 2017 si pas de rendez vous fixé par le rectorat.

Communiqué SNUEP : Mouvement Inter 2017

Depuis que le ministère a mis en place la communication du projet de mouvement sous Sarkozy, le SNUEP n’a de cesse de la dénoncer. En effet, depuis toujours ce qui est communiqué aux participants à l’inter n’est rien d’autre qu’un projet et est donc, par nature, susceptible d’être modifié au moment de la CAPN (1-3 mars 2017) En effet, ce projet n’a pas été vérifié par les élus des personnels.

Cette année, dans sa course folle à la communication, le ministère semble s’être trompé de fichiers et avoir communiqué des projets des années précédentes ou des informations complètement fausses. De très nombreux collègues n’ayant pas participé au mouvement se trouvent destinataires d’un message leur indiquant qu’ils seront mutés à la rentrée prochaine. C’est inacceptable !
Le ministère s’est empressé de faire de la com’ alors même que les élus des personnels n’avaient reçu aucun document en vue de la préparation du mouvement. Il démontre en cela le peu de respect qu’il a des élus et, à travers d’eux, des personnels.

Le SNUEP avec le SNES national sont intervenus auprès du ministère qui devrait renvoyer un SMS aux collègues ayant reçu un message erroné. Le ministère s’entête malgré tout à vouloir communiquer le projet de cette année, qui comportera, comme chaque année, des erreurs. Nous n’avons jamais pu obtenir communication du coût de l’opération d’envoi des SMS, mais nous savons que cette année elle sera bien plus élevée que les années précédentes, le nombre de SMS étant multiplié par deux ou trois !

Ne tenez pas compte du SMS de la DGRH !

Le résultat de la phase inter du mouvement sera connu de façon certaine à l’issue de la  CAPN qui se dréoulera pour les PLP du 1er au 3 mars. Avant leur tenue, tout ce qui peut être communiqué n’a aucun caractère définitif.

Le SNUEP-FSU communiquera à ses syndiqués le résultat définitif du mouvement à l’issue de la commission et après vérification.

Représentants au comité médical

Dans la Nièvre :

ZAKARI Noureddine, professeur de Maths-Sciences

Lycée Jean Rostand, Nevers

     Tel : 03 86 61 36 89   

Dans la Saône et loire :

DUCHATEL Philippe, professeur de GM. Maintenance Véhicule

                                      LP Camile du Gast, Chalon sur Saône

                                                      Tel : 03 80 33 21 76

LEGARGS-PERRON Sandrine,  professeur de Lettres-Histoire

Lycée professionnel Alexandre Dumaine-Mâcon

Mail : sandrinelegars@yahoo.fr

Mutation Inter 2017

Mutations Inter 2017

  • MUTATIONS INTER 2017 C’est parti pour les mutations inter 2017 !
  • Vous trouverez dans la suite de cet article un mine d’informations:
    • journaux décortiquant les règles du mouvement,
    • barres d’accès aux académies de l’année passée,
    • fiches de suivi syndical,

    Alors si vous souhaitez ou devez muter, dépêchez vous de lire la suite de cet article. 

    Vous souhaitez ou vous devez muter dans le cadre du mouvement inter, alors suivez ces premiers conseils :

    1. Lisez les éditions spéciales du SNUEP-FSU à télécharger ci-dessous détaillant les règles du mouvement et donnant plusieurs indications (barres d’accès par académie l’année passée, calendrier des opérations, tables d’extension …)

    mut-inter-2017-journal
    Journal sur les Mutations inter 2017
    2nd degré
    mut-inter-2017-journal-supp
    Supplément spécial LP au
    journal sur les Mutations inter 2017
    2nd degré

    2. Prenez contact avec les élus du SNUEP-FSU Dijon le plus tôt possible pour obtenir des conseils les plus adaptés à votre situation et avoir le temps d’effectuer une modification des voeux avant la fermeture du serveur.

    Philippe Duchatel ZAKARI Noureddine
    PLP LP
    03 80 33 21 76
    snuepdijon21@orange.fr
    PLP LP
    03 86 61 36 89
    Zakrara@orange.fr

    3. Complétez la fiche de suivi qui vous concerne téléchargeable ci-dessous et renvoyez-la rapidement au commissaire paritaire centralisateur du SNUEP-FSU Dijon : 14 Rue de la chapelle 21200 Chevigny-en -valière

    Cette fiche est précieuse car elle permet d’affiner les premiers conseils donnés. Elle permet aussi de suivre votre dossier tout au long de la procédure de contrôle par les élus du personnel. En effet, nous serons chargé de vérifier lors de GT prévu le 18 janvier 2017 et de la CAPN  que chacune et chacun puisse bénéficier des priorités auxquelles elle ou il a droit, que chacune et chacun dispose du barème correspondant à sa situation et que chacune et chacun obtienne la meilleur affectation possible selon ses choix. Sans fiche de suivi, nous devrons faire entièrement confiance aux dires de l’administration et ne pourrons pas rectifier un barème faux lors d’un GT ou améliorer votre affectation au cours de la CAPN.

    mut-inter-2017-fiche-suivi mut-inter-2017-fiche-suivi-specifique mut-inter-2017-fiche-suivi-ddfpt
    Fiche de suivi Fiche de suivi pour le mouvement spécifique Fiche de suivi pour le mouvement des DDFPT (ex – Chefs de Travaux)

    4. Adhérez au SNUEP-FSU , en renvoyer le formulaire ci-dessous, afin de vous assurez d’un suivi prioritaire de la part des commissaires paritaires du SNUEP-FSU.

    Mutation INTER académique 2017